Donnez votre avis
July 25, 2018

Comment le Machine Learning modifie le paysage du marketing digital ?

Posted by Bertrand Duperrin

Petit rappel à destination des néophytes : le machine learning est un champ d’étude de l’intelligence artificielle que l’on peut traduire par « apprentissage automatique » et qui témoigne de la capacité d’une machine à analyser de façon autonome des sommes de données de manière très performante.

Appliqué au traitement de la Big Data, il devient une façon de tirer parti de la somme de données récoltées en temps réel et en permanence sur Internet, qui ne servirait à rien, sans un outil de traitement intelligent et une vision. Un outil primordial donc qui ouvre de nouveaux horizons pour le marketing digital.

Machine learning et stratégie de personnalisation

 Le small machine learning est déjà bien répandu dans notre usage quotidien du web, c’est lui qui opère lorsqu’un site vous pousse des contenus ou suggestions en lien avec votre précédente visite ou votre achat antérieur.  Basé sur l’analyse de votre parcours utilisateur, il calcule les hypothèses les plus à même de vous convenir. Il peut y ajouter l’analyse de données contextuelles liées à la géolocalisation ou au calendrier et ainsi croiser toutes ces données pour trouver le produit qu’il vous faut. L’enjeu derrière tout cela étant bien sûr d’augmenter le taux de transformation d’une visite sur un site ou d’une communication ciblée. Le Machine Learning, en « comprenant » les besoins du client, permet un marketing plus efficace et favorise directement l’acte d’achat.

Machine learning et augmentation de la satisfaction client

 Le Machine learning permet également une ultra segmentation des profils pour un suivi très fin des parcours client et une alimentation permanente de la connaissance. Ainsi, non seulement l’expérience client est optimisée mais le machine learning permet aux équipes marketing une plus grande réactivité et faculté d’anticipation face à un client par définition inconstant. Car les datas sont moulinées en permanence et en temps réel grâce aux informations recueillies via les formulaires, cookies, géolocalisation, réseaux sociaux, etc.  L’enjeu ici est bien de garantir une satisfaction client optimale, le graal de tout marketer, pour fidéliser avant même l’acquisition de nouveaux clients, toujours plus coûteux au final et plus volatiles.

Machine learning et gestion intelligente des données personnelles

 Pour fonctionner le machine learning a besoin d’être alimenté par un maximum de données qu’il va recueillir un peu partout sur le web, sur le site visité bien sûr mais bien au-delà sur les sites consultés en amont et en aval par exemple. Désormais et depuis l’entrée en vigueur du RGDP, le suivi à la trace des utilisateurs ne peut plus se faire sans leur consentement. Est-ce que cette loi met en péril le marketing digital ? Il semblerait au contraire que ce soit la manière la plus intelligente de procéder : le consommateur est prêt à partager ses données s’il a confiance en la marque qui les lui demande. Transparence et écoute sont les nouvelles règles du jeu. Une étude de la Columbia Business School révèle que plus de 75 % des internautes sont d’accord pour partager leurs données avec une marque en laquelle ils ont confiance. Les jeunes consommateurs seraient d’ailleurs plus favorables que leurs aînés à concéder leurs informations personnelles. Le machine learning a à n’en pas douter de beaux jours devant lui.

 

Comments are closed.