Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.fr/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 207
January 28, 2015

L’invité de la Quinzaine : Jean-Dominique Siegel, cofondateur de We Demain

Posted by

Manuel Diaz

Tous les quinze jours, retrouvez l’interview de L’invité de la Quinzaine dans votre newsletter Food For Thought. Ouvrez vos chakras, boostez votre quotient “cool” et insufflez le bon mot ! Et si vous n’êtes pas encore inscrits, rendez-vous ici.

Suite au lancement P+sitive Post, le nouveau site d’actualité lancé depuis le 22 janvier et fruit de la réflexion et de la collaboration entre le Positive Economy Forum et le magazine We Demain, Jean-Dominique Siegel cofondateur de We Demain nous en dit plus sur cette nouvelle aventure.

P+sitive Post

Comment est née l’idée de Positif Post ?

Elle est née du LH Forum – Le Positive Economy Forum, Alain Thuleau qui en est le directeur général a eu l’idée d’offrir aux intervenants de ce forum qui parlent d’économie positive, une tribune libre sur ces changements de paradigme et de valeurs.

Avec We Demain, nous étions déjà en contact et réalisions pour le LH Forum un petit quotidien. Alain Thuleau, nous a ainsi proposé de devenir partenaire à la création du Positive Post.

Quelle est la philosophie de Positive Post ?

Nous allons chaque mois offrir aux internautes un dossier de fond. Il s’agira d’aborder un certain nombre de thématiques en essayant d’être le plus spécialisé et précis possible.

Ainsi la première thématique que nous avons choisie porte sur « L’éducation demain ». Avec le digital quels seront les changements? Olivier Crouzet, directeur pédagogique de l’école 42 fondée par Xavier Niel, a répondu à nos questions. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation, signe un Édito sur la transformation de la société à travers le digital.

Avec mon frère, nous avons crée We Demain en considérant après la chute de Lehman Brothers que le monde ne serait plus comme avant et qu’il fallait faire un marqueur. Car à chaque changement de société un nouveau marqueur se crée. Nous constatons que tous les métiers sont touchés par ces mutations, la disruption est totale. Il y a grâce ou à cause du numérique, la nécessité de remodeler les modèles existants. (Exemple : train versus les services de Covoiturage par exemple). Nous sommes en plein progrès et au cœur de changement.

Comme le souligne Jacques Attali, le monde n’existe pas si l’on ne pense pas aux générations futures — qu’elle sera l’économie de demain ?

Avec la mutation que nous vivons tous les jours que nous essayons de raconter dans notre revue, nous nous apercevons à quel point la rapidité de ces changements est insensée. Nous avons changé d’époque.

L’association avec Jacques Attali, nous permet, grâce à lui, d’avoir de grandes signatures et de faire intervenir des gens sur ces différents thèmes que nous allons aborder.

Positive Post abordera un thème majeur chaque mois, accueillera de grands éditorialistes chaque semaine. Nous réaliserons en plus de l’agrégation sur nos deux sites.

Le Positive Post par rapport à l’actualité que nous traitons dans We Demain, les conférences du Positive Economy Forum, offre le temps de la réflexion.

L’accès au P+sitive Post est-il payant ? Quel est votre modèle économique ?

 Le P+sitive Post est gratuit, mais nous sommes contents d’avoir avec nous un premier partenaire qui nous fait confiance. Il s’agit d’Econocom. Notre objectif est d’avoir des partenaires et d’offrir le meilleur à nos lecteurs.

Le citoyen reprend le pouvoir partout, que ce soit pour son savoir, mais aussi dans l’entreprise. Ce sont ces phénomènes que nous voulons raconter. Tout comme les raisons pour lesquelles certaines sociétés mettent leur brevet en open source.

Comments are closed.