January 3, 2008

Quand Robert Scobble se fait virer de Facebook

Posted by Webmaster

Robert Scoble, blogueur américain qui s’est d’abord fait connaître pour avoir été enthousiast evangelist Microsoft et avoir réussi à rendre un visage humain au géant de Redmond auprès de bien des détracteurs vient de perdre son compte Facebook pour violation des termes d’utilisations de la plate-forme de l’année 2008. Il en raconte lui-même l’histoire sur son blog, et publie le mail transmis par Facebook suite à sa première tentative de négociations.
Il semble que Robert ait fait tourner un script automatisé de récupération de données sur un trop grand nombre de pages, et que Facebook en ait pris ombrage. Robert explique travailler sur son graphe social qu’il souhaite déménager sur une plate-forme plus permissive en termes de data mining.
Je trouve la réaction de Facebook stupide pour au moins deux raisons.

  • Ce coté “faites ce que je dis, pas ce que je fais, surtout avec les données personnelles de nos utilisateurs” me semble avoir un coté hôpital VS charité bien mal venu.
  • Facebook a connu une très mauvaise presse ces derniers temps, et en virer quelqu’un d’aussi influent que Scoble n’est pas forcément la meilleure opération de relations publiques de la nouvelle année. Gageons que les agents de RP de Facebook n’en ont pas encore eu connaissance.
jean-luc Grellier

J’avoue être très partagé sur le sujet…. entre le manichéïsme d’un Facebook que je n’apprécie guère et la Mégalomanie de Robert Scobble…
Entre un Facebook comme tu le dis qui trempe parfois dans l’illégalité la plus totale et un Robert Scobble gagné par la maladie des blogueurs et parce qu’il est célèbre se croit tout permis… je ne parviens pas à trancher.
Quand une application possède des règles d’usage que l’on transgresse, il est normal de se faire rappeler à l’ordre, de là à se voir fermer la porte au nez, que l’on soit célèbre ou non, c’est un peu choquant, même si cela pourrait être un gage de sérieux… à moins que ce ne soit un coup monté et que Scobble soit le complice d’une campagne de buzz de Facebook afin de gagner en crédibilité (oui je sais la théorie du complot bla bla bla…)
Bref tout comme Facebook est, ce n’est que mon avis, un no man’s land, ceci est pour moi un non-évènement. Tout ceci ressemble de plus en plus à de la presse people…

Alexis Mons

Et bien moi je trouve la réaction de Facebook trés saine, sauf qu’ils ne l’expliquent pas comme il faut.
On peut trouver très bien qu Scobble appuie sur le registre de l’absence de fonction export (un grand classique des services web 2), mais la manipulation n’est pas celle que l’on croit.
Dans cette affaire, Scobble a utilisé un script de Plaxo pour aspirer son social graph, c’est-à-dire les données de ses “amis” sur Facebook. Derrière Scobble, le mauvais joueur, c’est Plaxo, qui transgresse les règles de Facebook pour permettre à Scobble de approprier les données personnelles de gens qui ont certes accepté de partager avec lui des données personnelles, mais dans le cadre des règles du jeu édictés par Facebook.
En transgressant le réglement, ce n’est pas Facebook qui est en défaut, c’est la confiance accordée par ses “amis” à Robert Scobble qui l’est. Et d’ailleurs, comme le fait remarquer Jeff Jarvis ce matin, le nombre d’ami de Scobble a baissé !

Michael Jovanovic

Je suis également partagé par cette histoire. Je rejoins l’avis de Jean-Luc sur l’histoire de complot, car ça prend l’effet d’un feu de paille où tout le monde en parle, pour se rendre compte qu’au final Robert Scobble va voir son compte ré-ouvert, et Facebook avec un super coup de pub, défendant la veuve et l’orphelin des données personnelles…
Par contre, je trouve que FCBK abuse de sa position déjà parce que cette plateforme ne sert à rien d’autre qu’à être en contact avec des gens que l’on connait déjà, pour la plupart que l’on côtoie dans la vie de tous les jours (pas des amis façon MySpace, qui disent à longueur de temps “Merci pour l’ajout” / “Thanks for the Add”…), donc Facebook n’a pas inventé le fil à couper le beurre de ce point de vue là et se permet de donner des leçons à un membre sans qui Facebook n’existerait pas…
Donc d’un côté, Bobby jouissant de sa notoriété qui s’appuie sur pas grand chose provoque Facebook, qui fait lui-même des RP sur Bobby (via les différents blogs de Fcbk-addicts)… Et au final, on retiendra ça :
http://www.facebook.com/group.php?gid=19628302696