June 29, 2006

Ferez-vous confiance à Google ?

Posted by

amo@emakina.fr

Google a lancé aujourd’hui aux USA Google Checkout (GBuy), en gros un service ou vous enregistrez une fois vos données de cyberconsommateur, carte bancaire comprise, pour ne plus avoir à les renseigner à nouveau sur les sites partenaires de Google. Cette annonce suscite plus que les autres un torrent de réactions et de spéculations.

Technorati Tags:


Beaucoup de monde pensait à un concurrent de PayPal, mais ce n’est pas exactement ça. Le secteur bancaire et surtout Visa ou Mastercard seraient en ligne de mire, c’est vrai qu’on se demandent pourquoi ils n’y ont pas pensé eux-même étant donné leur légitimité. Amazon serait touché, GBuy réduisant à néant l’avantage concurrentiel du one-click. On brûle ?
C’est en effet dans le couplage du modèle avec les Adwords que le coup peut être dévastateur. En effet, avec GBuy, Google pousse son modèle jusqu’à la vente et va donc rétribuer en conséquence et déjà être gratuit pour les commerçants affiliés au programme AdWords. Et ne parlons même pas du couplage entre les données saisies par le consommateur afin de lui proposer les bonnes promos qui vont bien !
Cela fait se remémorer à certains le défunt Passport de Microsoft, mais l’affaire avait mal amenée, rien que le nom était une mauvaise idée. Google ressert le plat et je ne suis pas sûr que les consommateurs n’y goûtent pas. Ce sera un test intéressant. Quand on vous dit que l’identité numérique est LE sujet de l’année, il en est ici un enjeu central du combat des géants.

Jean-Luc Grellier

Comme nous l’évoquions à l’instant Alexis, la technique de Google ressemble fort à la technique des pêcheurs…. on envoie un filet de 20 km on fait un cercle immense et petit à petit on resserre l’étau, et plus on resserre plus on prend de gros poisssons.
Google en est là aujourd’hui… il resserre ses filets et toutes les applications développées ou rachetées jusqu’ici vont prendre forme sous l’aspect d’un hypersystème venant coiffer sur le fil la sortie de Vista (là je me laisse un peu emporter)…