Donnez votre avis
January 8, 2013

Tendance Webdesign 2013

Posted by rja@emakina.fr

Avec l’arrivée de la nouvelle année (meilleurs voeux d’ailleurs), il est grand temps de s’interroger sur les tendances qui vont faire le web et le monde digital en 2013. Après avoir épluché quelques articles à ce sujet et analysé l’évolution de ce domaine à travers 2012, il est possible de tisser un patchwork des styles et procédés phares prévus pour 2013… Bien sûr, personne n’est devin et il ne s’agit là que de spéculations… N’hésitez pas à donner votre avis et vos “prédictions” à ce sujet !

 

Cover_blog

 

#1 Le responsive design encore et toujours

Si l’on ne devait nommer qu’une “révolution” en matière de web design en 2012, il serait judicieux de choisir le responsive design. En effet, l’accessibilité multi-support est devenue une priorité à l’heure actuelle. Rendre des contenus accessibles depuis n’importe quel appareil, mobile ou non, tout en conservant la qualité graphique du site d’origine, est désormais un réflexe (presque) automatique. Il y a fort à parier que la pratique continuera son ascension en 2013 avec l’avènement du mobile. L’évolution se situera probablement dans une réflexion plus poussée en matière d’ergonomie, d’UX et d’optimisation. Il faut bien évidemment envisager l’adaptation à des supports différents tels que les téléviseurs et les consoles de salon. Toujours plus de formats… Ce n’est que le commencement ! Ah… Et j’ai même entendu parler de responsive design sonore… La technologie n’a pas fini de nous étonner.

#2 L’ère du mobile first

Ce n’est pas une surprise : le mobile est en vogue… C’est trendy et pratique… Donc : pourquoi s’arrêter sur cette lancée ? Les postes de designer mobile fleurissent dans le monde digital. Cela dénote clairement une volonté d’offrir aux utilisateurs un produit adapté à leurs besoins. Les habitudes de l’usager sont la clé de voûte des évolutions en matière de design, d’ergonomie et d’expérience. Et non l’inverse. On tend vers une simplification des interfaces, ce qui permettra de faciliter la problématique “responsive”. Parallèlement, en matière de surface tactile, on constate l’apparition de “grands boutons”… En effet, les gens en ont assez de taper sur deux touches en même temps, pour peu qu’ils aient de “gros doigts”. Attention toutefois à ne pas pénaliser la rapidité d’accès et d’utilisation !

#3 La typographie

Dans la lignée de fin 2012, la typographie aura la part belle dans nos designs. Elle est même considérée comme une signature d’un site. Surfant sur la vague du minimalisme, de simples lettres avec le bon style, la bonne graisse et la bonne taille veillent à donner du cachet à un design. Nous assistons à un déclin certain des polices dites “classiques” telles qu’Arial, Verdana ou encore Times New Roman, laissant le champ libre à l’originalité (non, la Comic sans MS ne reviendra pas dans la course !). L’association “full” visuels et “typographies atypiques” perdurera probablement, ce qui permettra aux photographes de faire de leur art une pièce maîtresse dans la construction des sites web, mobiles ou pour d’autres applications. Bien évidemment, pour que cela fonctionne, il sera nécessaire de prendre en considération le travail des intégrateurs et des développeurs soucieux d’alléger un maximum le poids de ce type de contenus.

#4 Les Icon-fonts

À l’instar des webfonts, les icon-fonts ont fait leur apparition en 2012. Il ‘agit d’un ensemble d’icônes proposées sous la forme d’une police web (webfont) et donc directement intégrables et utilisables dans un web design, sans manipulation d’images. Bonjour vectoriel, adieu bitmap… Cela permettra entre autres choses de régler les problèmes d’affichage pouvant être occasionnés par le Retina Display par exemple.

#5 Skeumorphisme vs Flat design

Bon quelques rappels s’imposent pour vous éclairer quelque peu sur ces termes obscurs :

Le flat design représente la vague minimaliste très bien expliquée sur cet article. Il s’agit du parti pris par Windows dans ses récentes interfaces.

Le skeumorphisme (oui, il s’agit là d’un néologisme…) vise quant à lui à représenter le plus fidèlement possible les objets ou les matériaux qui nous entourent. Pour résumer : une apparence réaliste dans une interface digitale. Apple est un inconditionnel de cette tendance (bloc-notes, boussole…).

Les avis divergent quant à la présence du skeumorphisme dans les designs de 2013. Certains pensent que cette tendance est amenée à disparaître, ce qui profiterait par là-même à la tendance minimaliste qui envahirait une grande partie du monde digital. D’autres se veulent prédicateurs d’une année où les deux tendances perdureront à part égale. Enfin, certains envisagent l’arrivée d’un nouveau mouvement inédit… Qui sait ?

Une chose est sûre : en 2013, le contenu aura la part belle et devra passer avant même le design. Le but est de le servir et de le mettre en avant. Un bon site ne devra plus se contenter d’être beau, d’être un succès technique ou pratique… Il devra aussi être utile.

#6 Goodbye Flash

Enfin, beaucoup ont la volonté secrète (ou pas si secrète que ça…) de voir complètement disparaître les sites 100% Flash. Cela n’a rien de surprenant, compte tenu du déclin évident de cette espèce en voix d’extinction et de l’avènement du HTML 5.

—–

En conclusion : quelque soit la tendance qui sera mise en avant cette année (préexistante ou novatrice), l’objectif sera d’optimiser les sites internet (mobiles et les applications) et de les rendre à la fois efficaces et visibles. Toutes ces prévisions restent néanmoins très abstraites, c’est pour cette raison que nous devons nous-mêmes construire notre propre vision du digital et imposer nos convictions.

Et n’oubliez pas : “Keep it simple!”

 

  • Luc

    Skeuomorphism… déjà mon nouveau mot de l’année!
    Merci pour cet article intéressant!