Donnez votre avis
August 7, 2012

Le robot CE-E révèle ses talents pour la Commission Européenne et devient une star de la chanson !

Posted by Romain

Vous saviez que l’on pouvait compter sur lui pour la certification des jouets, mais saviez-vous qu’il pouvait également chanter ?

En février dernier, Emakina / Motion réalisait un clip viral sur la sécurité des jouets pour la Direction Générale des Entreprises et de l’Industrie (DG ENTR) de la Commission Européenne. Une vidéo rapidement couronnée de succès grâce, entre autres, au caractère original du 3D porté par la star nouvellement créée : le robot CE-E. Ce dernier est un petit héros passant ses nuits dans les magasins de jouets à vérifier la bonne qualité de ses compères les jouets (en particulier la Barbie…) afin de s’assurer qu’ils ne représentent aucun danger à l’utilisation. En fait, CE-E a été conçu pour sensibiliser le grand public européen à la certification des jouets (marquage CE) en vérifiant qu’ils soient sûrs et parfaitement conformes aux normes établies.

Puisque nous sommes tous devenus fans du petit CE-E, nous avons été ravis lorsque la Commission Européenne nous a demandé de produire un nouveau clip dans lequel le robot révèle ses talents de chanteur… !
L’un des principaux défis était de cibler à la fois les enfants et leurs parents. Pour cela, nous avons investi dans de belles animations 3D s’appuyant sur des paroles pleines d’esprit et une mélodie originale et entraînante. Déjà produite en anglais, français et espagnol la vidéo sera bientôt adaptée en italien, polonais et allemand.

 

Nous avons alors tenté d’en savoir plus sur CE-E et sa nouvelle célébrité et avons reçu la déclaration suivante de son agent : “je tiens à remercier tous mes fans à travers l’Europe pour leur amour et leur soutien. Même si mes nouvelles activités de chant et de danse m’occupent beaucoup, je veux rassurer les enfants et les parents que je suis toujours dédié au test de jouets. Malgré ma nouvelle notoriété, je reste le même robot. Je me suis seulement installé sur une étagère plus chic et j’ai pu payer à Barbie la maison de poupée de ses rêves.

 

*Traduit du post anglais, écrit par Dan Sobovitz pour le blog Emakina.com