Donnez votre avis
July 4, 2012

Strip-Tease, le come back d’une tribu qui squatte les Trending Topics

Posted by Romain

Si vous ne connaissez pas encore cette émission mythique, n’ayez crainte, il ne s’agit pas d’une superproduction américaine à base de « Fast and Furious » et de « American Pie ». Non, Strip-Tease c’est bien mieux.

Mettre à l’honneur les « vrais gens »

Strip-Tease est une production belge née en 1985 sur la RTBF1 puis devenue franco-belge lorsque France 3 se mit à diffuser l’émission en 1992. Sous forme de documentaires, l’émission aborde des sujets « pris dans les faits de société ». Ce concept, créé par Jean Libon et Marco Lamensch, est une succession de mini-reportages d’un genre inédit totalement dénués de commentaires, de voix off, de musique et d’explications qui laisse toute la place aux protagonistes et à leur histoire. Même si le format peut légèrement troubler et demander un temps d’adaptation, il n’en ressort pas moins que cette émission marque davantage les esprits et laisse plus de place au spectateur qui peut ainsi se reconnaître dans son intimité quotidienne, avec un slogan d’une extravagante vérité : « Strip-Tease : l’émission qui vous déshabille ».

Sorte de « Confessions intimes » des 90’s, les personnes filmées finissent inévitablement par se dévoiler devant la caméra, laissant les spectateurs découvrir leur intimité mais aussi créer un véritable malaise.

YouTube Preview Image

Retour gagnant

Après 18 mois d’absence, nous marquerons donc la date du 2 juillet 2012 d’une pierre blanche comme la date du retour de l’émission. Diffusée juste après « L’amour est dans le pré », l’émission avait décidé d’exploiter le même créneau en programmant : « Recherche bergère désespérément », la vie d’un jeune agriculteur célibataire, Damien, qui tente de trouver une femme et qui succombe aux charmes d’une roumaine rencontrée par le biais d’une entremetteuse. Comme d’habitude, les personnages, insolents de naturel, nous éclatent en pleine figure et nous font prendre conscience de certaines vérités que l’on préfèrerait cacher sous le tapis.

Annoncée depuis plusieurs semaines, la reprise de l’émission franco-belge n’avait pas manqué d’éveiller l’enthousiasme de tout une communauté de téléspectateurs élevée à l’ère de la musique Batumambe titre de l’Orchestre Régional de Segou, repris par la fanfare Combo Belge. Finalement, ce retour marque un vrai succès tant online qu’offline puisque de 23h10 à 00h05, l’émission a réuni plus de 900.000 téléspectateurs en moyenne selon Médiamétrie, soit 8% du public.

Second Screen et Live-tweet au rendez-vous

Dès le début de l’émission, Twitter se révèle être un formidable panel de consommateurs prêts à livrer avec véhémence leur opinion. En quelques minutes, des centaines de personnes ajoutent le hashtag #striptease à leurs tweets pour rapidement placer l’émission en numéro 1 des Trending Topics France. On assiste alors à un déferlement de blagues de plus ou moins bon goût où chacun y va de son humour noir. De la même manière que le serait une finale de l’équipe de France de handball, cette émission ne peut être vécue seule sur son canapé, les téléspectateurs veulent la partager et partager leurs émotions, leurs rires et leurs malaises avec leurs communautés : Twitter devient donc cette plateforme de partage.

Un pied de nez assumé à la social TV

Mais pourquoi cette émission, à première vue des plus anodines, suscite-t-elle autant d’intérêt ?

  • Strip-Tease déshabille ses concurrents

Chiffres à l’appui, l’émission est une vraie claque. Une claque pour les émissions concurrentes qui usent de tous les stratagèmes possibles et imaginables pour tenir en haleine des téléspectateurs friands de personnages hauts en couleurs, de rebondissements « naturels » et de happy ends. Strip-Tease prend le contre-pied de ce paradigme établi par les autres chaînes. Grâce à une réputation déjà bien construite par de reportages mythiques, les équipes de Strip-Tease ont certainement misé gros sur la base de fans potentielle. Qui plus est à l’ère du live-tweet et du second screen où l’événement a pu trouver un second souffle en s’amplifiant sur la toile. Résultat : on ne doute pas que les inconditionnels (re)regarderont en replay l’émission d’hier et que le bouche-à-oreille se chargera de mettre au courant tous ceux qui ont raté le premier épisode.

Le succès de l’émission réside là où toutes les autres productions échouent : créer sa propre communauté d’irréductibles prêts à viraliser un contenu.

  • Une émission sans fioritures

Pour comprendre quels sont les ingrédients miracles, il faut s’attarder sur le format : absence de voix off, de musique et d’explications. Tout cela contribue à installer un climat de malaise où l’on a du mal à entrer dans l’émission et à accrocher au sujet. Mais au bout de quelques minutes, une fois avoir entendu une ou deux répliques, le poisson est ferré et le téléspectateur envouté. Envouté par l’absence d’explications et l’absence de scénario apparent. Bref, on observe par voyeurisme ce qui se passe dans la maison d’à côté.

Même si l’émission de lundi soir avait des airs de « Sheitan » à la sauce « Bienvenue chez les ch’tis », la transparence totale de l’émission ne cherche pas à nous mentir, comme c’est trop souvent le cas ailleurs.

  • Ne pas tomber dans la fausse naïveté

Attention tout de même à ne pas sombrer dans la surenchère et dans un casting de personnalités trop atypiques. On s’éloignerait alors de l’idée initiale qui était se sentir dans la peau des personnages. Force est de d’avouer que ces gens là n’ont plus grand chose à voir avec notre quotidien.

Les leçons à tirer de ce succès

Strip-Tease n’a rien d’une émission de notre époque. Loin des émissions bling-bling qui scénarisent la vie des personnages dans un souci d’audience, l’émission de la Trois reste très 90’s. A tel point qu’on voit un gap énorme entre deux modèles de contenus télévisuels. On voit mal la semaine prochaine, Strip-Tease insérer dans son générique « n’oubliez pas de partager vos émotions avec #striptease ». D’un côté des émissions qui veulent montrer leur ADN contemporain, de l’autre une émission peu habituée du web qui, malgré elle, fait couler beaucoup de tweets.

Du côté des internautes, nombreux sont ceux à féliciter ce retour et à dire ouvertement qu’il s’agit de la meilleure télé-réalité du moment. Des retours intéressants lorsque l’on sait que « La télé-réalité est un genre télévisuel dont le principe est de suivre la vie quotidienne d’anonymes ou de célébrités sur un mode feuilletonnant. Les émissions de téléréalité empruntent souvent à d’autres genres télévisuels tels que le documentaire, le jeu, la variété ou la fiction. » Intéressant car Strip-Tease n’emprunte justement pas les codes de la télé-réalité ! Sans nul doute, les programmes de télé-réalité et de reportages devront garder un œil attentif sur le retour de Strip-Tease qui pourrait bien en apprendre beaucoup sur la place d’Internet dans un contenu télévisé.

Il n’y a pas de doutes que l’émission franco-belge doit continuer de faire ce qu’elle sait faire et garder sa pertinence en évitant toute fausse naïveté.

A une époque où tous les contenus se digitalisent, Strip-Tease fait le dos rond et donne une belle leçon de viralité et d’audience sous couvert d’une tribu fédérée comme jamais. Affaire à suivre.