Donnez votre avis

Le CDT Haute-Bretagne dévoile ses trésors cachés grâce au geocaching, by groupeReflect

Lorsque le CDT Haute-Bretagne m’a demandé si je connaissais une agence qui pourrait les accompagner dans la mise en place d’un projet outdoor de découverte innovante et ludique du territoire, mon sang n’a fait qu’un tour… Imaginez un territoire riche de nombreuses légendes et autres mystères, patrie de Merlin l’enchanteur, de Surcouf, d’Arthur, roi des bretons qui fut le seul à tirer l’épingle du jeu la mythique Excalibur du Roc, des Korrigans que vous croiserez peut-être à proximité des nombreuses Mégalithes qui jonchent la région… Bref, l’endroit idéal pour une opération de géocaching !

What's your Hobby ?

Géoquoi ?

Si on s’en tient à la définition de wikipédia, le géocaching est un loisir qui consiste à utiliser la technologie du géopositionnement par satellite (GPS) pour rechercher ou dissimuler un contenant (appelé « cache » ou « géocache ») dans divers endroits à travers le monde. En très gros donc, utiliser des satellites de plusieurs millions de dollars pour chercher et trouver des tupperware dans le bois, pour reprendre un visuel très connu des géocacheurs.

Lancé en 2000 aux Etats-Unis suite à l’ouverture du système gps anciennement militaire au grand public, le geocaching est un donc en quelque sorte une chasse aux trésors “high tech”. Près de 900.000 caches sont dissimulées à travers le monde, la France et son modeste territoire si on le compare à la superficie des Etats-Unis en comporte un peu plus de 12.000. A noter également qu’une entreprise de Seattle, Groundspeak, est aujourd’hui dépositaire du nom et éditeur du site geocaching.com qui concentre l’ensemble des pratiquants à travers le monde.

Ok, donc je peux trouver des tupperware cachées grâce aux satellites… ça sonne bizarre votre truc !

Geocaching by groundspeakEn fait pas tout à fait. Il vous faudra un récepteur gps, qui vous permettra de vous géolocaliser sur le globe.

N’importe quel gps peut faire l’affaire, les gps de rando offrant un confort supplémentaire puisque bon nombre d’entre eux permette d’afficher des fonds de carte topographiques facilitant le positionnement sur le terrain. L’iPhone (encore lui) est ainsi un excellent moyen de s’initier au géocaching (téléchargez l’application geocaching de groundspeak, et lancez-vous !), les produits evadeo (IGN) et garmin également…

Une fois équipé de votre gps, il vous suffit de saisir les coordonnées de la cache ou d’un point intermédiaire qui vous permettra après avoir résolu une petite énigme (pas obligatoire) de trouver le trésor mérité.

Différents types de caches, de différentes tailles sont ainsi dissimulées parfois sous des pierres, dans le creux des arbres, etc… Et ce la plupart du temps à proximité de points d’intérêts remarquables. Chaque cache dispose d’un petit texte explicatif qui vous présente le lieu, son histoire, et enfin les étapes à respecter avant d’atteindre la cache.

Ok j’ai compris le principe… Donc vous avez fait ça avec le CDT Haute-Bretagne ? Quels sont les bénéfices ?

Nous avons effectivement réalisé l’opération de A à Z, en étroite collaboration avec les équipes du CDT Haute-Bretagne mais également avec les Offices de Tourisme locaux qui ont pu apporter leurs connaissances de leurs territoires respectifs.

Le géocaching s’avère être une excellente activité à vivre en famille ; Il dope l’imagination et la curiosité des plus jeunes, tout en offrant une présentation innovante et ludique du territoire pour les plus grands. Bon nombre de familles ont déjà franchi le seuil des Offices de Tourisme de la Haute-Bretagne, qui en s’appuyant sur le site Internet réalisé dans le cadre de l’opération peuvent ainsi imprimer les fiches des caches et les remettre aux touristes, accompagnés d’un petit dépliant expliquant le concept de l’opération également réalisé dans le cadre de l’opération, et enfin mettre à disposition des touristes des gps de randonnée pré-configurés.

Le géocaching est par ailleurs un loisir mondialement représenté, et tout particulièrement développé au Royaume-uni, Benelux, Allemagne… Autant de pays dont les touristes viennent chaque année profiter des charmes de la Haute-Bretagne, des cibles supplémentaires pour cette opération !

Pour finir, le géocaching, de part sa nature, est une activité ludique et «pas cher» pour les touristes, totalement en phase avec «l’ambiance» du moment…

Site Internet, Dépliant, Caches… Quel dispositif avez-vous préconisé ?

À la découverte des trésors cachés de Haute-Bretagne Ille-et-VilaineL’opération s’appuie sur un site Internet, le coeur du dispositif, disponible en deux langues (Fr & Uk) : tresorsdehautebretagne.fr. L’objectif ici était de présenter l’opération auprès du grand public (hors géocacheurs qui ont eux été ciblés via geocaching.com), s’appuyant sur une cartographie mettant en avant les caches réalisées dans le cadre de l’opération (une vingtaine pour cette première saison), mais également les caches du réseau geocaching.com. Les internautes sont invités à se créer un compte avant de se lancer dans l’aventure (datacollecting).

Un dépliant présentant le concept du geocaching et l’opération a également été réalisé. Celui-ci accompagne les fiches des caches imprimées depuis le site Internet et est remis aux touristes lorsqu’ils se présentent dans les Offices de Tourisme. Cette démarche n’est néanmoins pas obligatoire, bon nombre de terminaux gps aujourd’hui commercialisés permettant de télécharger les descriptifs des caches directement sur le gps.

Nous avons par la suite, en collaboration avec le CDT et les OT, dissimulés une vingtaine de caches sur le territoire, puis rédigé les énigmes et descriptions en tirant notamment parti de la matière fournie par le client. Les fiches des caches sont disponibles en Français et Anglais, et également accessibles sur le site geocaching.com

IMG_1103

Géocoin CDT Haute-BretagneD’ici quelques jours, des géocoins aux couleurs de l’opération (objets voyageant de cache en cache, trackables grâce à un numéro d’identification unique) parcourront le monde pour faire la promotion de l’opération auprès des géocacheurs.

La réalisation du projet a pris 3 gros mois, et a été lancé à la mi-juillet, sans effort de communication particulier. Si il est encore beaucoup trop tôt pour tirer des chiffres pertinents de l’opération, les très nombreux commentaires postés par les utilisateurs (français et étrangers) sur le site de l’opération ainsi que sur geocaching.com laissent présupposer un vif intérêt des touristes pour l’opération !

Quelques commentaires…

“Grâce aux Trésors de haute Bretagne, nous découvrons les joies du géocaching, et (re)découvrons avec plaisirs les sites qui servent de cadre aux différentes énigmes.”

“Nous arrivons à Montfort-sur-Meu et nous rendons dans un premier temps à l’Office du Tourisme. Nous rencontrons une hôtesse fort sympatique, en la personne de Servane. Elle nous transmet la version imprimée des énigmes de Montfort. Il va y avoir du travail, mais si nous sommes là, c’est bien pour cela ;)”

“A nice interesting and informative walk around the charming town of Redon. Very pleasant and easy. Many thanks, merci bien au CD du Tourisme de Haute Bretagne…”

Retrouvez d’autres témoignages sur tresorsdehautebretagne.fr

N’hésitez pas à me transmettre vos questions par email, j’y répondrai avec grand plaisir ! Et si finalement, c’était le Web communautaire appliqué au tourisme ;) ?