Donnez votre avis
August 21, 2008

Derrière le microblogging, l'avènement du lifestreaming

Posted by amo@emakina.fr

twitter-fun.jpgUne des curiosité du hypecycle 2008, c’est donc de voir le microblogging toujours bercé d’espérances, alors que tout le web 2, ainsi que le web social qui l’a suivi, sont en plein dans la relève des compteurs.
Bleebot renouvelle ce matin son tour d’horizon des plusieurs centaines de “Twitter likes” qui existent. Twitter est apparu il y a “seulement” 18 mois. Avec le recul, il a cassé le monde blogs dans lequel on vivait. Avec lui, la discussion a changé. Il a généré un véritable écosystème, s’est institué comme un fondamental du web social. Pendant ce temps, les réseaux sociaux ont eut leur année de gloire et sont donc déjà en phase de consolidation.
Cela dit, à y regarder de près, ce n’est pas le microblogging qui est en pleine lumière. Le microblogging n’est qu’un outil. Ce qui compte c’est l’usage qu’il a inspiré, à savoir le lifestreaming (NB : quelqu’un a une traduction francophone pertinente ?), dont FriendFeed est un chef de file populaire. En popularisant le friendfeed, Facebook a en effet étendu le principe du microblogging en ce qu’il produit vraiment, à savoir le fil qui permet de rester en prise avec l’émetteur du flux.
On peut donc être surpris de voir le microblogging en pleine bourre, mais ce n’est pas le cas du lifestreaming. L’agrégation dans un seul fil de toute votre activité numérique, c’est effectivement un sujet au coeur de toutes les attentions, en témoigne les grandes manoeuvres sur la portabilité, qui sont moins sous les projecteurs, mais qui, pendant ce temps, transforment.

  • Une traduction qui me vient à l’esprit: “Flux de vie”… Même si bien sûr cette expression pourrait aussi avoir d’autres significations!

  • Philippe Messmer

    Lifestreaming = fil de vie ?
    Peut-être une traduction acceptable ?

  • C’est drôle ça, je viens de parler du lifestreaming sur mon blog, en citant un de vos articles précédent!!
    Et j’ai également remis à jour ma homepage pour mettre en pratique ce concept.
    Comme quoi, on est bien sur la même longueur d’ondes!
    David

  • A chaque fois qu’un site sort du lot, il est recopié x et x fois. Comme les digg-likes , les youtube-likes, etc…
    Pour moi, Friendfeed n’est intéressant que lorsqu’il est associé à Twitter comme c’est le cas sur quelques applications AIR.
    Dans ce cas on peut vraiment réagir car l’activité sur friendfeed est souvent fictive vu que tout est automatisé, sur Twitter par compte, il y a pas mal d’échange.
    Je suis inscrit à une bonne dizaine de sites de Lifestream et je n’arrive toujours pas à accrocher. beaucoup moins que sur sur Facebook en tout cas.
    Mais bon, c’est vrai que ça a un réel intérêt puisque pour une fois, on peut choisir ses applications “à la carte” , comme par exemple, mes photos sur Flickr, mes videos sur Youtubes, mes news sur MON blog. C’est bien, mais tant que tous ces sites ne touchent pas le grand public , il ne risque pas de faire peur aux “vrais” réseaux sociaux.