Donnez votre avis
June 6, 2008

La société de l'information est une chance !

Posted by amo@emakina.fr

Mode “coup de gueule” on. Eric Besson a du pain sur la planche et est bien seul à envisager le numérique sous l’angle du progrès et comme source de bienfaits pour la société et l’économie française de demain.
Il ne suffisait pas des affres de la loi HADOPI qu’on apprend aujourd’hui qu’il s’étudie des textes abracadabrantesques, qui relèguent le spectre de l’été précédent au rang de plaisanterie. Entre flicage pur et simple, signalement automatisé des infractions et obligation à supprimer les contenus non rafraîchis (sic), on hallucine à chaque paragraphe ou presque. Derrières de louables intentions à lutter par exemple contre la pédophilie, apparaissent de vrais opportunités de mise au pas. En fait, ça me fait un peu penser au Patriot Act en plus trash.
Il semblerai que ce soit un simple brouillon, mais je trouve que le simple fait de voir ce genre de choses être apparemment soumis pour avis aux FAI et hébergeurs vraiment très inquiétant. On attend leur réaction, mais déjà qu’ils étaient de mauvais poil avec HADOPI, ça ne risque pas de s’arranger.
J’espère bien qu’un démenti bien senti va venir confirmer qu’il s’agissait d’une mauvaise blague et qu’au même titre qu’ils ont signifié un carton jaune à HADOPI, le Conseil d’Etat, la CNIL et l’ARCEP joueront leur rôle de garde-fou, notamment contre, encore une fois, l’idée de faire passer la “régulation” recherchée par des circuits autres que ceux de la Justice.
Et puis, ce n’est pas comme si le genre de stupidité qu’on entrevoit dans ce texte ne s’appliquait pas aussi à tout hébergeur en puissance que sont quantités d’entreprises, institutions ou organisations. Et puis, ça sert à quoi, simplement pour la France, avec tout ce qui est proposé par des offreurs de services hors du territoire et du continent, de même que leurs serveurs. Facebook ou MySpace par exemple. Ça reviendrait encore une fois à plomber DailyMotion au profit de YouTube. Qui sont ces gens qui pensent que l’Internet français vit en silot isolé du reste du monde ? voilà encore des idées qui, si elles étaient appliquées, ruineraient purement et simplement la belle économie numérique chère à Eric Besson.
En tous les cas, je pense que ça va bien et qu’il est temps que les acteurs du net, que l’économie numérique française se signale bien fort pour faire savoir qu’il est temps de penser la société de l’information autrement que comme un risque, de travailler AVEC elle plutôt que le contraire.

Comments are closed.