Donnez votre avis
March 17, 2008

Moli, mon réseau multi-facettes

Posted by afv@emakina.fr

Certains auront sûrement noté la sortie de Moli, une nouvelle plate-forme communautaire qui vient bouleverser le petit monde des réseaux sociaux, en faisant un joli pied de nez au “blockbuster” du moment: Facebook.
moli.jpg
Le concept est séduisant: Moli vous permet de gérer, à partir d’un seul compte utilisateur, différents aspects de votre personnalité. Ainsi plutôt que d’avoir un seul profil à partager avec l’ensemble de son réseau (amical, familial ou professionnel), l’utilisateur a la possibilité de créer autant de profils qu’il le souhaite, avec la possibilité de paramétrer le niveau de confidentialité pour chacun de ses profils. Ainsi, l’utilisateur peut facilement dissocier sa vie privée de sa vie sociale ou professionnelle. Mais ce concept aussi séduisant qu’il soit, pose une nouvelle fois la question de la confidentialité des données diffusées et partagées.
Sur Facebook, l’utilisateur partage ses informations avec l’ensemble des personnes de son réseau. Aucune dissociation n’est faite entre ce qui relève du personnel ou du professionnel. Avec Moli le problème ne se pose pas; l’utilisateur partage des informations contextualisées en fonction des différents profils qu’il a créés.
D’après une étude récente menée par un professeur de l’Université Carnegie Mellon, les utilisateurs des réseaux sociaux cherchent de plus en plus à contrôler les données qu’ils diffusent à leurs connaissances et plus globalement à chacune des applications sur lesquelles ils sont membres. Cette réaction tient au fait que les utilisateurs deviennent, par leur pratique quotidienne des réseaux, de plus en plus à l’aise avec la gestion des données qu’ils choisissent ou non de diffuser. Toutefois on ne peut pas exclure que cette forme de maîtrise des données n’amène les utilisateurs à en dévoiler toujours plus, sous couvert de la confiance qu’ils portent aux applications. Pour que le contrôle et la maintenance des données personnelles soient optimales, il faudrait alors qu’une application comme Moli me donne le droit de voir quelles informations sont conservées à mon sujet tout en m’autorisant à faire le tri dans les informations qu’elle est en droit de stocker.

  • Antoine

    Avez-vous un lien vers cette étude de l’université Carnegie Mellon ?
    Merci,

  • Un peu comme Plaxo (hors fonction de synchro) ?

  • Facebook était déjà orienté comme capable de servir tous nos besoins socionumériques. Alors certes, ils tardent à mettre en place une granularisation communautaire, surtout que cela va à l’encontre du social graph unique cher à Zuckerberg et de ses grandes idées que les internautes n’ont pas toléré. Depuis, il cherche autre chose.
    Toujours est-il que de proposer de tout faire dans une même plateforme ne me semble pas en phase avec la granularité de nos usages socionumériques et de ce que l’on en comprend maintenant. Nous n’aimons pas mettre tous nos oeufs dans le même panier.
    D’ailleurs, si j’ai un premier reproche à Moli, c’est une description de profil très 20-25 ans. Un peu paradoxal au regard de la promesse…

  • Effectivement l’initiative de Moli qui permet de dissocier ses informations personnelles de ses infos professionnelles est une chose très souhaitable. Pour autant Facebook n’aurait aucune difficulté à proposer une telle fonctionnalité. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi il n’est pas possible de creer différents types de profils a l’image du profil limité.
    Le soucis avec la multitude des plateformes de réseau social est la possible dispersion des utilisateurs qui fondamentalement souhaitent se réunir en un meme lieu. Facebook occupe bien le terrain et il me semble qu’a terme il sera en mesure de proposer les fonctionnalités souhaitées. De plus je constate que Facebook fait encore des efforts pour améliorer le controle des informations privées.
    A l’heure on l’on parle meme du recrutement via Facebook, il est fort a parier que celui-ci s’oriente peu a peu vers une segmentation des informations sur différentes typologies de profils.