Donnez votre avis
January 15, 2008

Jusqu'où vont les dominos ?

Posted by amo@emakina.fr

Dans mon billet de vendredi, je posais la question de “2008, année des certitudes économiques ?” et hier lundi, Francis Pisani m’a indirectement répondu. Il a d’ailleurs un peu plombé l’ambiance en évoquant les risques de récession de l’économie US. Je ne retire rien à l’idée que l’économie numérique est saine, mais elle pourrait effectivement être emportée par le gros camion de l’économie nationale si celui-ci venait à se mettre en drapeau.
Il me semble cependant que l’on est entré en séquence électorale de l’autre côté de l’Atlantique et que, si ce risque existe, forcer le trait fait aussi partie de l’exercice.
Cela dit, le web est mondial et certains de ses géants parfaitement mondialisés. Et si le leadership américain ne se dément pas dans ce business, il se fabrique et se développe aussi sous d’autres latitudes. Ce n’est pas parce que l’économie US viendrait à produire un trou d’air au web US que pour autant le web tout court n’en poursuivrait pas son développement ailleurs, en Europe, mais aussi en Asie par notamment.
Si cela était le cas, est-ce que cela ne serait pas une vraie opportunité pour que des services non-américains prennent des positions dans leur sphère d’influence géographico-culturelle ? Il en est certains qui anticipent sur une redistribution des cartes. Politique fiction me direz-vous. Occasion aussi de se poser la question de la dépendance à des services qui dépendent eux-mêmes d’autres économies et des alternatives à ceux-ci…

  • Heureusement qu’il est possible de produire des solutions alternatives sans attendre que l’économie US soit plombée 😉