Donnez votre avis
December 20, 2007

Loi Châtel : le cadeau de Noël qui va coûter cher à l'e-commerce

Posted by amo@emakina.fr

L’Internet est décidément la cible d’un certain activisme parlementaire en cette fin d’année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la concertation d’avec les acteurs de l’économie numérique n’est pas d’actualité non plus. Après l’épisode douloureux du rapport Olivennes (à noter un dossier juste et soucieux de donner de la perpective historique dans le Télérama (2773) de la semaine dernière) où l’on n’a vu ni les internautes ni les acteurs novateurs de la culture online, le gag de la taxe sur les ressources publicitaires des vidéos online (supprimée par le Sénat après la cacophonie qu’on connaît), voilà donc la Loi Chattel et le cadeau de Noël fait aux cybermarchands, sans concertation d’avec la FEVAD : l’obligation de gratuité des hot-line et le remboursement des frais de ports doublé de la gratuité des frais de renvois en cas de rétractation dans le délai de 7 jours.
Ce à quoi ça ressemble, c’est à un amalgame d’avec les FAI, dont on sait que leurs hot-line sont sur la selette. Drôle d’idée de mettre tout le monde dans le même sac ! Ce sera applicable en juin 2008, ça ne tuera pas le e-commcerce, mais comme tout se paye, le service risque de se dégrader et/ou de faire monter les prix, peut-être (soyons positif) de stimuler des idées neuves sur le service client.
Et pendant ce temps, toujours pas de politique numérique, ni d’interlocuteur. Bon courage à celui qui va s’y coller, car pour l’instant, la liste des mécontents s’allonge !

Tags: , ,

  • Loi Chatel: L’art

    Les commandes pour noël sont à peine expédiées. Les e-commerçants que nous sommes sortent la tête de l’eau. Voilà que tombe du ciel un amendement surprise dans le dernier projet de loi adopté au sénat. Dans le e-commerce on aime

  • Jean-Noel

    En parlant de cadeau de Noël, mes petits ont été trés étonnés de la lettre du Pére Noel que la Poste envoie en réponse aux lettres : Le Pére Noël est ultra Geek cette année, il profite des lettres des enfants pour faire la pub de ses jeux sur son site web sur laposte.fr.
    Mon fils n’a pas compris le rapport, moi je me suis demandé si c’était au Pôle Nord ou à la Poste que y’avait de fins conseillers…

  • seb

    Je crois qu’il est temps peut etre de fermer ma boutique car le risque de faillite et d’etre endettés est fort possible.
    Expedier un produit dont les frais de port font 100 euros, retraction client 120 euros pour recuperer le colis, en tout 220 euros perdu pour un produit dont les marges au départ étaient de 80 euros.
    100 clients commandent le meme produit et retractent 22.000 euros de perte net.
    Et pour faire couler un concurrent c’est facile, il suffit d’avoir 500 amis.