Donnez votre avis
November 22, 2007

Demain, moment de vérité de la France numérique

Posted by amo@emakina.fr

L’industrie du disque est en train de mourir, elle a d’ailleurs délivré son testament il y a quelques jours. Faute de n’avoir su évoluer face à la montée en charge des usages numériques de masse, croyant qu’elle allait pouvoir mettre au pas ses clients, elle s’est fourvoyée et il est bien tard.
Demain vendredi est un jour particulier. Nicolas Sarkozy himself va nous présenter le fameux rapport Olivennes du nom du PDG de la FNAC chargé de trouver la quadrature du cercle. On sait déjà que de consensus, il n’y a point et qu’une usine à gaz législative s’annonce. Une sorte de DADVSI 2.0 à priori encore plus délirante.
J’ai déjà expliqué l’autre jour que le gouvernement l’avait trouvé, lui, le nouveau modèle économique que l’industrie culturelle n’avait pas su imaginer. Il prendra certainement la forme de la fameuse “riposte graduée”, un truc qui ressemble furieusement aux radars automatiques. Certains ont cru que j’ironisais, mais pas tant que ça en fait, surtout quand je tombe dans Télérama (nouveau site très bien soit dis en passant) sur ça : les frères ennemis de la radio FM unis pour faire face au passage de leur “contribution équitable” (au profit des ayants droits musicaux) de 25% (qu’ils avaient aprement négociés) à … 38% (on comprend qu’ils fassent la gueule). FM et internautes, même punition, même combat !
Non, mais sincèrement, demain, j’ai bien peur qu’on assiste à quelque chose de grave. La DADVSI 1était une punition infligée à la société de l’information en France, qu’elle avait fait passer l’intérêt d’une industrie dépassée au détriment de l’économie numérique. Depuis, d’aucun aura noté l’inexistence d’une vision de la société numérique et l’absence d’incarnation politique du sujet. Ce que je vais écouter demain, ce n’est pas l’avenir de l’industrie du disque ni même la riposte graduée, c’est la place de la France dans l’économie de la connaissance, celle du siècle où nous sommes depuis presque 8 ans.

Tags: ,

  • Jean-Noel

    Pour ce qui est de la sanction ultime : la déconnexion par le FAI, j’ai lu sur le web un truc qui m’a fait marrer et qui montre bien la capacité de détournement d’internet : “enfin une solution pour résilier son abonnement d’un FAI qui veut pas nous lacher !”
    Pour le reste, c’est conforme à l’incapacité de gérer l’inconnu.
    N’empeche, je plains les parents qui ne savent pas ce que leurs mômes font sur le Net…