Donnez votre avis
May 2, 2007

Digg, où quand les utilisateurs prennent le pouvoir

Posted by amo@emakina.fr

Cet été, Digg avait pris conscience de la fragilité de son mode de gouvernance et tenté une réforme, mais celle-ci avait surtout démontré qu’on ne change pas les règles d’un espace comme celui-là facilement.
Tout emblématique qu’il est du web 2 et de sa dimension hautement participative, l’équipe de Digg pensait visiblement que ce type d’environnement se pilotait d’en haut, à l’ancienne, et a continué à le penser. C’était une erreur et ils viennent d’en subir une cruelle démonstration.


J’ai déjà eu l’occasion de parler du fait qu’il y a bien un rapport de force entre les dépositaires du service et ceux qui s’en servent. L’erreur me semble provenir d’un point dont j’ai souvent parlé à propos des modèles web 2 “de base”, à savoir la divergence de point de vue sur la création de valeur qui existe entre les promoteur du service et les utilisateurs. Les premiers voient les choses d’un point de vue patrimonial sur les contenus publiés, alors que les second échangent lesdits contenus contre de la notoriété et de la sociabilité. À vouloir changer les règles sur la publication, cela ne change pas grand chose du point de vue des contenus, mais cela change tout sur les conditions d’entretien et de maîtrise de la notoriété acquise.
Digg, comme tout environnement web 2 de ce genre, est un écosystème où les utilisateurs créent de la valeur pour eux-mêmes. Ils entendent donc que cette valeur soit préservée. Décider sans eux et d’en haut du changement des règles revient à les déposséder de ce patrimoine-là. Il ne faut donc pas s’étonner qu’ils soient très réactifs sur ces changements et raisonnent bien en communauté pour préserver les règles du jeu qui sont la base de leur patrimoine à eux.
Digg a un putain de problème de gourvernance. La participation qu’il prône dans son modèle en est absente. Comme quoi le web 2, ce n’est pas que de la techno, c’est bien et avant tout une manière de faire et gérer les choses, avec une vraie question de management des communautés, de gestion en prise AVEC les utilisateurs.
Cette histoire de lien aurait pu être anecdotique, mais il semble évident que les initiatives top-down des promoteurs de Digg ont créé une très forte sensibilité des utilisateurs qui sont sûrs de leur force. Ça va devenir compliqué de recréer un environnement de confiance pour de futures évolutions.
À se maintenir en contradiction, à ne pas impliquer ses utilisateurs les plus dynamiques et influents, Digg perd en lucidité et en prise avec le terrain et risque bien de continuer à se prendre des claques. La seule chose rassurante, pour l’instant, c’est que les utilisateurs n’ont pas l’intention d’abandonner le navire.

Comments are closed.