Donnez votre avis
April 15, 2007

Entre éthique et régulation

Posted by amo@emakina.fr

C’est peu de dire à quel point le débat toujours chaud de la régulation des interactions s’est enflammé outre-atlantique après les commentaires obcènes et les menaces de mort reçues par la blogueuse Kathy Sierra. On avait noté le symbole d’un Robert Scoble suspendant son blog en soutient, Francis Pisani revient surtout sur les initiatives de codes de bonne conduite qui ont fleuris ou ont gagné en intérêt avec cette affaire.


Ces initiatives, notamment celle de Nethique, ont surtout pour intérêt de chercher à fixer des bonnes pratiques et de tenter de faire référence. Ce rôle et cette dynamique sont tout ce qu’il y a de plus normal dans des écosystèmes tel que celui du net.
Si sordide et insupportable l’affaire pré-citée soit-elle, on peut quand même s’inquiéter des tentations régulatrices que tout cela sous-tend. Après tout, il y a déjà une nethiquette (12 ans d’âge svp) et les outils modernes, dont les outils de bloguing permettent de réguler les commentaires.
Certains diront “que fait la police ?”. Et bien outre que ce type de commentaire tombe sous le coup de la loi, en France, on découvrait sur le JDN ce week-end, qu’un projet de décret allait certainement donner des instruments nouveaux aux forces de l’ordre. Ce projet impose de fait aux hébergeurs et promoteurs de services interactifs, de conserver trace de TOUS les changements de contenus intervenus, qui plus est de tracer les auteurs (donc les internautes quand ils y interagissent). Il vient préciser les modalités d’application d’une disposition de la LCEN (Loi sur la Confiance dans l’Economie Numérique) dont l’impact ne m’avait pas échappé à l’époque. On se plaint du cache de Google, mais la loi vient ici en légitimer le sens !
Voilà les imprudents prévenus, au cas où il y en aurait encore pour voir le net comme une zone de non-droit. Pour autant, ce n’est pas ces instruments policiers ou des codes de bonne conduite qui suffiront face à la connerie, ni même l’importance de la réputation en ligne. Le problème est toujours bien au niveau de l’éducation, secteur très timoré sur le sujet, c’est peu de le dire.

  • JCL

    Vous dites que la nethique n’est pas necessaire, que des outils existent déjà pour réguler, mais n’est-ce pas s’attacher aux symptomes uniquement ? Et puis vous concluez en disant qu’il y a un besoin d’education : sur ce point je suis entièrement d’accord avec vous, et là on touche à la cause et plus aux symptomes. Et c’est justement ce que se propose de faire la Néthique : rappeler en les adaptant, les règles de la Netiquette de 1982, pour sensibiliser l’ensemble des acteurs du web.
    Ceci dit, je suis aussi d’accord, un peu d’éducation civique à l’école à propos du web et de ses usages (tant ethique que technique) manque vraiment !