Donnez votre avis

Plus jamais sans mon Twitter

Twitter.pngTwitter, c’est tellement bête qu’on y croît pas. Et pourtant, ça prend et ça devient même le gadget à la mode. J’avoue que dans le flot continue de nouveaux services, celui-là ne m’était pas apparu particulièrement malin. En fin de compte, ça ressemble peut-être à une sorte de messagerie simplifiée, il n’empêche qu’on oublie que l’importance de l’IM dans le paysage des usages numériques. En tous les cas, une fois qu’on a constitué son réseau, ça peut devenir vite addictif, notamment si on y met quelques sources de buzz prolixes, Calacanis par exemple.
Finalement ça tient à quoi Twitter ? quelques personnalités centrales de la blogosphères qui buzzent ? une ou deux histoires qui tournent comme il faut ? et puis ce terreau decisif de l’irrépressible envie d’être dans le buzz. Ça fait un moment que je me suis fait à l’idée que le buzz est un business, Twitter enfonce le clou !
Enfin, n’oublions pas dans le cocktail du succès la panoplie de widgets, gadgets et rolls en tout genre. L’écosystème, c’est un fondamental du web 2. C’est certes pratique, ça s’affiche aussi efficacement sur son blog histoire de montrer qu’on est dans le mouv’.
Mais le plus intéressant avec Twitter, c’est peut-être les usages divers et variés qu’ils suscite.
Vu le succès, c’est peut-être de là que vont naître des variantes. Déjà que les réseaux sociaux pullulent, en voilà un nouveau genre qui, s’il se maintient quelques semaines, va faire beaucoup de petits.