Donnez votre avis
March 5, 2007

2.0, stade photocopieuse

Posted by amo@emakina.fr

Jean-Luc s’est fendu d’un dyptique (acte 1 et 2) suite au rapport Tessier. Il a suscité une belle discussion qui fait écho à bien d’autres (ZDNet, Ecosphere ou encore Cup of Tea).
Au fonds de tout cela, il y a le changement à l’oeuvre dans l’économie des médias et notamment le rôle de la foule dans la production et la qualification de l’information.
usatodaylogo.pngC’est dans ce contexte que la sortie d’un USA Today très marqué par les outils sociaux fait beaucoup parler.
Dans le fonds, certains diront qu’il y a là beaucoup de bruit pour rien, commentaires, popularité, RSS et personnalisation étant des lieux communs du web 2. Cela dit, il y a là un exemple plus poussé que les autres en terme d’intégration de la participation dans le service. D’ailleurs on peut se demander s’il n’y a pas glissement du modèle vers le service plutôt que vers l’information, avec l’idée que c’est ce que veulent les internautes puisque c’est cela qu’ils ont plébiscité ces dernières années en faisant de Digg un exemple passé à la photocopieuse depuis. Elle n’a pas finie de tourner !
Mais finalement, qu’est-ce qu’en pensent les lecteurs ? À chaud, surprise, ils n’aiment pas du tout. Qu’est-ce à dire ? J’ai tendance à penser qu’ils ne sont pas insatisfait de l’effort, mais que c’est autre chose qu’ils veulent. Est-ce bien du service qu’ils viennent chercher chez USA Today ? je n’en suis pas certain, il y a des précédents. Et puis, si comme je le pense depuis longtemps, si Digg et les autres sont d’abord des thermomètres à buzz et des instruments d’acquisition de notoriété, la copie proposée est imparfaite et, s’il y a là un business clairement porteur, peut-être est-il un peu décalé de la vocation d’un grand média. Accessoirement, je fait volontiers le lien sur les soupçons d’achat de votes sur Digg pour enfoncer encore un peu plus le clou sur la nécessité de ne pas confondre les fruits et les légumes.
On voit bien qu’on est en phase de généralisation du web 2 et que dans cette première étape, c’est la photocopieuse qui prime. C’est un mal nécessaire, mais il va cependant bien falloir faire preuve de plus de sens de la localisation métier de la boîte à outil. Comme l’a souligné Don Hodge, on se demande où est la conduite de changement et avant cela quelle est exactement la stratégie visée.

  • Il est important que les medias prennent conscience de la necessité prendre en compte les contributions des lecteurs. D’un autre coté il y a une gadgetisation du web 2.0 qui commence à devenir assez improductive, riducule même. C’est le contenu qui compte, le service rendu, la qualité de la relation et l’affinité.
    Pour les medias d’information le risque est de se diluer dans un magma incohérent et de perdre de vue la mission d’informer. Le risque est énorme et la tentation très grande car le communautaire c’est aussi la baisse des coûts de production. Bien gérer l’équilibre c’est l’enjeu des prochaines années.
    Le mythe du journalisme citoyen nous fait perdre beaucoup de temps…

  • Non seulement je trouve que le modèle de USA today n’est pas une réussite, mais ce qui me frappe au premier coup d’oeil c’est que la pagination ne s’adresse plus aux articles mais aux commentaires. Ce n’est pas sans rappeler ton post sur Loïc qui arrête les commentaires de son blog. Ce que les gens viennent chercher sur ce site ce sont des informations… alors s’ils doivent s’empêtrer dans un système compliqué pour y accéder ça ne peu pas marcher. A force de proposer des services supplémentaire, ils finissent par faire oublier leur mission première…
    Mais cela va certainement venir encore une fois poser le problème des commentaires et de leur gestion.