Donnez votre avis
October 3, 2006

L'heure de vérité pour la bulle 2.0

Posted by amo@emakina.fr

Le feuilleton YouTube continue. Hier, C|net enfonçait le clou en relayant le pessimisme d’analystes qui soulignent eux-aussi le parallèle avec Napster. Les commentaires du billet d’hier soulignaient bien que le web 2.0 pouvait parfaitement se passer de YouTube du point de vue des utilisateurs, il en est évidemment autrement d’un point de vue business.


C’est à ce titre que, dans son analyse de la situation actuelle publié hier soir, Emmanuel Parody fait oeuvre de synthèse et démontre bien les enjeux tournant autour de YouTube. Il n’y a pas encore véritablement de bulle 2.0, mais il pourrait y en avoir une si les analystes financiers finissent par croire à une monétisation alléchante des contenus des services 2.0.
Et c’est là que YouTube marque un tournant. À partir du moment ou seuls les contenus sécurisés au plan légal seront monétisables, la valorisation supposée retombe dans des eaux plus raisonnables. Cette affaire fait en tous les cas une première victime indirecte, en l’occurence DailyMotion. Certes, ils viennent de lever 7M€, mais font maintenant face à une vraie questions de modèle économique. Exit les illusions de monétisation du tout venant dans le contenu publié par les internautes, voici la réalité d’un espace monétisable plus limité et de coûts de qualification des contenus afin de sécuriser ladite monétisation. Dure réalité, mais qui est un passage obligé.
Les services web 2.0 se sont un peu trop reposés sur la facilité du modèle publicitaire et en ce domaine on cherche les modèles vraiment innovants. Il est peut être temps d’arrêter de penser que faire payer du service est suicidaire, que je sache, TypePad est bien payant ça ne l’a pas empêché d’être une plateforme de blogs leader. Pour ce qui est des services vidéos, VPod a déjà annoncé vouloir positionner des offres premium et travailler à un modèle payant. Ce serait tout à son honneur de relever le débat et de proposer quelque chose plus en phase avec un principe simple et qui a fait ses preuves, à savoir tout simplement valoriser la qualité du service rendu et l’innovation proposée.

Comments are closed.