Donnez votre avis
August 13, 2006

WiMax et course à l'échalote

Posted by amo@emakina.fr

D’aucuns ont accueillis avec un grand soulagement l’annonce des attributions de licence WiMax. Enfin des opérateurs clairement désignés pour agir sur les territoires et y combler les trous.

Technorati Tags: , , ,


Un trou c’est typiquement cet habitant des monts de blond, au nord de Limoges, qui se trouve à 8km du NRA et qui peut donc attendre longtemps les offres DSL. Ces 5% de la population, plus réellement 10% en zones rurales, qui n’auront jamais d’ADSL, sont directement concernés par cette décision. Eux au moins il ne sera pas nécessaire de leur expliquer que le haut-débit ne se réduit pas à l’ADSL et que le WiMax n’est pas du haut-débit au rabais.
Evidemment, l’annonce d’une entrée en réalité du WiMax relance l’éternelle débat sur les solutions du haut-débit et sur les avantages et inconvénients de cette technologie. Non, le WiMax n’est pas la panacée et les discussions sur ce billet chez David sont pertinentes et justes, mais vaines malgrès tout. La seule vérité qui tienne n’est pas technologique, mais celle de l’économie des télécoms et il faut alors reconnaître une caractéristique clé au WiMax, celui d’être industrialisé et que des opérateurs s’en servent pour proposer des offres. En attendant mieux, c’est toujours ça de pris.
Car en attendant, la lecture des avis d’attribution et des engagements qui y figure montre que de l’eau va couler sous les ponts.
En gros, il faudra attendre 2013 pour que les opérateurs aient atteind leurs objectifs de déploiement et 2008 pour que la moitié en soit réalisé. Alors, comme je l’expliquai l’autre semaine à une communauté de communes auvergnate que j’ai plaisir à accompagner en terme de politique numérique, il va falloir se bouger pour prendre position. 2008 c’est loin et 2013 encore plus.
Le vrai changement c’est qu’il y a des opérateurs avec des engagements de couverture et des collectivités locales qui compte dessus pour compléter leurs couvertures. Et je ne parle même pas d’apporter un peu de concurrence dans des zones qui ne sont pas des agglomérations de plus 100 000 habitants et où le dégroupage est un voeu pieu.
Ceux qui sauront vendre leur territoire, en montrant que leurs zones blanches sont riches d’opportunités de marchés, ceux qui se seront dotés de compétences pour exister et faire action de lobbying, ceux -là ont des chances de monter en haut de la pile. Les autres attendrons. Malheur aux imprévoyants !
En Limousin, la situation est un peu particulière. Dorsal, s’est engagé à la couverture totale du territoire, avec le WiMax comme solution principale pour atteindre cet objectif.
Il est donc heureux que le groupement HDDR auquel il appartient aie été retenu pour le Limousin (…) .
Le déploiement de l’infrastructure est attendu pour juillet 2007, mais David relève que HDDR se fixe … juin 2008 pour le déploiement de ses 79 points hauts. Accessoirement le 99% glisse vers un 98,9% qui suscitera inévitablement la question de savoir qui sont ceux les 8000 limousins qui sont dans le 1,1% et qui ne manquerons pas de rappeler la promesse de couverture totale.
Bref, soit l’année perdue à attendre la décision de l’ARCEP crée un décalage d’un an, soit d’autres solutions devront être mises en oeuvre pour juillet 2007. Il serait donc très utile que, à 10 mois de l’échéance du chantier en cours, Dorsal clarifie ces deux point.

Comments are closed.