Donnez votre avis
June 22, 2006

Derrière le web 2.0, le succès des usages sociaux

Posted by amo@emakina.fr

Il a sans doute fallu redécouvrir que les Skyblog sont un outil technologique pauvre et assez éloigné de la définition communément admise des blogs pour se poser de vrais questions. Oui, c’est technologiquement très limité, mais ça marche à fond. Dans le même registre, MySpace arrive en Europe et notamment en France. On ne peut pas dire que ce soit là encore un service hautement relevé en technologie, mais le fait est que c’est énorme. Quand on songe qu’il y a quand même 75 millions d’utilisateurs et une taille qui en arrive à montrer les limites de Google à donner du sens à tout le contenu qui y figure, outre que cela fait se poser des questions de modèles, cela montre aussi l’ampleur du phénomène.
Le blog cache la forêt de pratiques plus riches et plutôt que de théoriser sur l’écriture des blogs, il est plus pertinent de constater et travailler autour de ce qu’ils produisent pour l’individu, parmi la palettes d’usages que l’internaute 2.0 utilise.
Alors, est-ce qu’on est dans le web 2.0 ou l’Internet 2 ? Rien de tout ça à mon avis. Cela rejoint le commentaire que j’ai fait sur le billet de Jean-Luc, à savoir que quand on se positionne au niveaux des usages de l’individu, la notion de “web” et même “d’internet” dessine un périmètre trop limité. On est simplement dans la Société de l’Information, là où des technologies de l’information servent l’existence et la socialisation des individus.

Comments are closed.