Donnez votre avis
June 12, 2006

La neutralité de l'Internet, c'est fini

Posted by amo@emakina.fr

Une des valeurs fondatrices qui a fait d’Internet ce qu’il est devenu vient d’être sérieusement mise à mal.
La chambre des représentants US a en effet voté en faveur de la demande des opérateurs télécoms US de sortir du tarif unique d’accès au réseau pour un service à deux vitesses, faisant payer aux opérateurs de service plus cher pour les contenus lourds, notamment les vidéos. On attend la décision du Sénat, mais la première manche est perdante !
Pourtant, le ban et l’arrière-ban des acteurs du réseaux s’était mobilisés, les grands fournisseurs de services en tête. Les pionniers étaient même sortis de leur réserve pour dire combien cette initiative remettait en cause l’internet que nous connaissons.


Ce n’est pas la première fois que la neutralité du web est mise en cause, mais cette-fois ça passe. Il est quand même assez pathétique que cette rupture viennent des américains, alors que ceux-ci avaienty vigoureusement défendu la nature universelle et de bien commun du net à Tunis. Voilà qui donne de l’eau au moulin de ceux qui pensent que l’internet ne doit plus être géré par les Etats-Unis, mais placés dans les mains d’institutions internationales, si ce n’est pas donné le prétexte à d’autres gouvernements, la Chine par exemple, de légiférer pour leur propre compte.
L’internet prend donc le chemin de ne plus être universel et de perdre en fertilité dans sa qualité d’écosystème.
En tous les cas, les sites de VoD vont devoir sérieusement trouver d’autres sources de revenus, les tarifs des opérateurs étant appelés à prendre une claque à court terme !

  • Serait-ce le début du paradis de la vidéo ??? Des pays qui proposeraient des hébergements vidéos gratuits contre de la publicité ?
    J’y voit aussi le début d’une séparation de l’internet pro et de l’internet perso… aïe aïe aïe, c’est mauvais, très mauvais pour les usages tout ça !!!
    Eh bien puisqu’il faut des gens pour avoir la “positive attitude” j’en serai et je tiendrai “mordicus” que ce genre de loi va pousser encore plus loin le système au lieu de le ralentir… demain le P2P de la vidéo ou le grid computing version vidéo. Après tout les débits sont raisonnables, les systèmes de sécurité de plus en plus fiables, les disques durs de bonne taille alors pourquoi aller héberger ses vidéos en un seul et même point ??? Internautes de tous pays partageons nos connexions, partageons nos disques durs partageons nos données, faisons d’internet une simple passerelle pour nos fichiers et gardons nos données à la maison, ainsi nous reprendrons la liberté que l’on veut nous enlever !
    Un bon test pour voir si internet est un écosystème en auto-suffisance ou s’il est encore bridable !!!
    Vive un internet libre avec des données libres et intéropérables !

  • D’accord avec toi Jean-Luc, sauf qu’un Google, Yahoo ou YouTube est bien obligé de connecter ses fermes de serveurs via un opérateur.
    Quand je disais dans mon billet /4 de l’UP FING qu’il ne fallait pas négliger la capacité de réaction de ceux en place, en voilà un putain d’exemple.
    Et une bonne rente des conglomérats de télécom sur le dos des fournisseurs de services en ligne, une !

  • Quand je vois les adversaires de cette loi, parmis lesquels Vinton Cerf, l’un des pionniers d’Internet, maintenant chez Google et des géants du Web comme Amazon, eBay ou bien Google, ainsi que Tim Berners-Lee, père du www, je me dis que pour la mettre en application il va falloir plus que du courage.
    Mais peut-être que cela peut pousser ces géant à s’installer en France non ? Je connais un coin de verdure dans le centre de la France qui serait tout prêt à accueillir… euh… désolé je pense tout haut 😉

  • Etienne

    Beurk !
    mais, sans être provocateur, il faut dire que c’est un peu dans l’ordre des choses, l’internet est un media, et un support… Maintenant qu’il est adopté par tous et devenu essentiel, il est aussi une bonne source de revenus pour des gros opérateurs ou des états, à quand la redevance audiovisuelle ?