Donnez votre avis
May 2, 2006

eBay et le petit commerce

Posted by amo@emakina.fr

On connaît tous le succès d’eBay, sur lequel personnellement je joue peu, mais il y en a autour de moi qui vendent ou achètent des trucs assez dingues (des escaliers en vis à démonter par exemple). Mais loin d’être un espèce de vide grenier permanent, eBay est surtout un écosystème économique simplement énorme. 15000 français vivent de ce qu’ils vendent sur eBay et parmi eux un gros paquet de TPE qui s’en servent comme support de leur activité. Quand on parle du web 2.0, je crois que ce phénomène en est caractéristique.

Technorati Tags:


L’année dernière, j’avais croisé un vieux copain, revenu sur Limoges après avoir longtemps bossé dans l’industrie du disque à Paris. Il venait d’ouvrir une boutique de fringue. On s’est recroisé ce week-end. Son business marche très bien, notamment en ligne m’a t’il dit, au point de se demander à quoi lui sert son magasin physique (vous mettrez ça en complément et en balance de mon précédent billet sur l’économie numérique et le commerce de proximité) ! Et c’est quoi l’adresse du site ? aucune, c’est sur eBay que ça se passe. En creusant un peu la question, on découvre aussi qu’ils sont nombreux à utiliser eBay pour liquider les fin de séries et autres reliquats à bon compte.
Fondamentalement, on ne peut pas dire que l’investissement technologique soit délirant et on ne peut pas nier que les clients ne soient pas là, s’en est même le facteur clé. Pour peu de capitaliser de la notoriété via le système de réputation et d’être malin sur la gestion de ses offres, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. Le seul problème, c’est évidemment qu’il ne faut pas avoir envie de développer une image de marque, ni de travailler son business-model. D’autre part, une activité sur eBay, à priori, ça ne se revend pas.

  • JMO

    Ebay a énormément de clients et vous/nous transforme en fournisseurs et d’accéder à ses clients. Cela ne permet pas vraiment (pas directement) d’avoir “sa” clientèle. Mais les débouchés sont intéressants tout en mesurant les coûts de commercialisation par objet par ce biais.