Donnez votre avis
January 20, 2006

L'après ADSL a (enfin) commencé

Posted by amo@emakina.fr

Des deux débats qui agitent ceux qui s’intéressent aux infrastructures d’accès, à savoir celui d’un service universel et celui associé au développement de la fibre, le second vient de franchir un cap.
Jusqu’à il y a peu, on parlait beaucoup l’expérience palloise, et l’isolement de cette initiative et l’activisme de certains n’était pas sans expliquer la poussée de fièvre du débat passionné intervenu mi-novembre du côté de la FING.
Mais en ce début d’année, les choses se sont accélérées…


Il y a d’abord eu ce qu’aucun ont perçu comme des échos à Pau BroadBand Country, notamment les annonces de Sarkozy et surtout Delanoë d’assurer une couverture très-haut-débit des Hauts-de-Seine et de Paris. Surtout, l’annonce de France Télécom de s’engager dans le FTTH, marque l’entrée de la fibre à l’abonné dans l’ère de l’industrialisation.
Comme le relève A. Modesto, s’en est terminé la course à l’ADSL, enterré le VDSL 2, bienvenue à la fibre 100Mb/s. Depuis le temps que l’on répète que la fibre est le seul investissement de long terme qui vaille et que les autres technologies ne permettent pas de faire face à l’accroissement des besoins, il est sympathique d’entendre Didier Lombard justifier son choix dans une perspective durable. Je n’oublie également pas l’imminence des premiers renouvellement des paires de cuivres qui portent actuellement le parc haut-débit français et qui arrivent, après 20 ans de bons et loyaux services, à date de péremption.
Alors que l’on s’attendait à un nouveau front sur le VDSL2 ou sur le sous-répartiteur, c’est bien sur la fibre qu’il va se passer. Certes, l’expérience paloise (j’y étais l’autre week-end), montre que les usages se font attendre, mais ce temps passera vite. La télévision exploitera rapidement ces nouvelles capacités et une nouvelle fracture numérique verra le jour.
En Limousin, l’initiative Dorsal avait inscrit le déploiement de la fibre, dans une première étape orientée vers les immeubles et zones d’activités. Ce signal augure d’une nouvelle réflexion d’aménagement. Lundi, je vais participer à une importante réunion de l’ADIMAC sur les initiatives haut et très-haut-débit en massif central. J’espère qu’on va aborder le sujet…

  • En ce qui me concerne je suis prêt à payer 50€ par mois si quelqu’un est capable de me fournir du 100Mb/s… mais à condition que les services suivent derrière. Je ne vois pas l’intérêt d’un 100 Mb/s sans aucune offre… mais évidemment pour proposer une offre, il faut que les infras existent…
    Il me semble que le seul moyen pour FT de reprendre l’avantage aujourd’hui, c’est d’en mettre un grand coup, d’investir à fond dans ces technos (fibre to fibre) afin de prendre de l’avance et mieux préparer son avenir (bien que je ne sois pas en attente d’un avenir quelconque pour FT…) 😉
    J’ai hâte d’entendre tes commentaires sur cette réunion qui sera à n’en pas douter très intéressante.

  • iPhilou

    Plutôt que de privilégier a fuite en avant pour du très haut débit sur des zones ciblées, réduites et urbaines, ne serait-il pas aussi d’intérêt public de tenter, autant que faire se peut, de désenclaver les campagnes pour leur apporter des offres ADSL convenables.
    Je connais pas mal de monde (hors Limousin, je ne suis pas originaire d’ici) qui n’a accès qu’au RTC ou au mieux au ReADSL à 128-512ko/s.
    Eux se moquent qu’à Paris on puisse avoir du 100Mb/s…

  • David Chiron

    Je ne suis pas surpris comme la majorité du temps que beaucoup voit dans la fibre optique l’avenir de tout ! Tout?, ils ne savent pas de quoi mais ils en sont sûr : on site la télévision car jusqu’à il y a peu de temps lorsque l’on fait une analyse technique (désolé) on se rend compte qu’une chaîne TV codée en MPEG-2 occupe une fois encapsulé dans un flux IP quelques 5 MBit/s. Sauf que les gens des télécommunications ne sont pas seuls à travailler (ah bon !).
    Effectivement, on peut citer les mathématiciens, ceux qui écrivent les lignes de codes et qui ont regardés à un moment donné ce que l’on pouvait faire à une image et ensuite à la vidéo, et si vous regardez de prêt le résultat , c’est impressionnant, cela s’appelle le MPEG4 ou encore 7.
    Bref pour dire que chercher la bande passante infinie c’est bien mais trop cela est ridicule. Heureusement certains l’on compris; et puisque l’on parle de Paris et de son développement très haut débit (cela ne veut plus rien dire au passage), je peux vous dire qu’il y aura une expérience en diffusion radio vers 250 abonnées ou chacun aura 80 chaînes de télévision en mode HD plus du téléphone IP et de l’Internet super extra haut débit (c’est comme ça que l’on dit ???). Le pire c’est que le prix restera abordable pour l’abonné.
    Car aujourd’hui je vous rappelle que ceux sont les mêmes qui annoncent le passage de la fibre optique partout et qui la passe peut être pour montrer aux élus que la radio c’est pas bien, qui propose une connexion SDSL 2MBit/s à 400€HT/mois. Je ne me suis pas trompé, on parle de 500 Euros par mois(particulier, la TVA est à 19,6% si vous l’aviez oublié), c’est plutôt sympa pour la maison : que les gros salaires lèvent le doigt !
    Alors avant d’aller plus loin sur les services, sur le débit, arrêtons de construire des autoroutes partout lorsque l’on ne peut pas s’offrir des voitures pour rouler dessus (à 130Kms/h cela va de soit) car qui le sait mais demain nous utiliserons peut être des “lévitautos” (lévit, diminutif de lévitation), et nous aurons un beau réseau d’auroutes… à contempler.
    Je suis de ceux qui pensent que toutes les technologies ne se valent pas, que certaines sont mieux que d’autres, mais finalement il faut avant tout regarder le service que l’on veut offrir aux usagers et la qualité (disponibilité, latence, débit, taux d’erreur binaire). lorsque l’on fait cette analyse et que l’on est ouvert, on comprend que sur une infrastrcture de télécommunication, il faut de la fibre, du câble (DSL,…) et des fois de la radio. Ils existent bien sûr des cas où les technologies peuvent se retrouver en concurrence.
    Comme quoi la discution est loin d’être aussi simple…

  • Pour iPhilou, en parallèle du débat sur le très-haut-débit, il y a aussi un vif débat sur la couverture universelle (pour tous partout), actuellement situé sur du SDSL 2Mbs.
    En ce qui concerne la fibre, je vous renvois au débat sur Fing-CT de cet automne avait fait le tour de la question et j’incite vivement à le lire : http://www.groupereflect.net/blog/archives/2005/11/comment_promouv.html.
    Nous sommes bien d’accord que dans le très-haut-débit, il faudrait savoir de quel très-haut on parle et ce que cela veut dire.
    Soyons clair, la fibre est actuellement un solution durable pour amener de l’infrastructure propriétaire quelque part, afin de servir des besoins postés. Loin de moi de nier les gigantesques besoins d’internet mobile, sans parler de l’intérêt économique que représentent des solutions hertziennes.
    Cela dit, il ne faut pas nier les enjeux industriels, ceux qui ont assuré la sur-représentation de la technologie DSL, ceux qui ont éteint les opportunités du CPL en terme de desserte. Les technos gagnantes ne sont pas forcément celles qui sont les plus pertinentes techniquement parlant, mais celles qui passent au stade résolument industriel. À ce titre, la meilleure nouvelle pour le Wimax est l’effort industriel consenti par Intel à son sujet.
    Bref, l’hertzien doit d’abord trouver sa place sur le marché et être une solution soutenue par les fabricants et les fournisseurs d’accès. En attedant, la fibre a l’avantage d’être un investissement durable et à l’économie bien balisée.
    Quand aux usages (je me répête), il est exact que seule une frange marginale du public les attends. Tout est une affaire de phasage entre la demande et l’offre.

  • pour ceux qui veulent comparer les offres adsl du marché et choisir celle qui convient en fonction des besoins vous pouvez allez sur le site http://www.queladsl.com.
    Ce site est synthétique et propose un forum, un blog, des explications techniques sur ce qu’est l’adsl, le wifi etc.
    A+

  • 100 M/s le reeeve 🙂
    Mais j’ai quelques doute sur le temps qu’il faudra pour installer la fibre partout …