Donnez votre avis
January 13, 2006

Sans surprise, l'e-commerce français tient la forme

Posted by amo@emakina.fr

On les attendait, les voici. Comme l’an dernier, les premiers chiffres de l’e-commerce français se situent comme attendu autour de 50% de croissance annuelle. 49% pour l’ACSEL, 53% pour le JDN, on attend les autres, notamment la FEVAD.
Evidemment, le nombre de cyberconsommateur a lui aussi augmenté, de 21% en l’occurrence, montrant ainsi une nouvelle fois qu’acheter en ligne est une modalité qui tend à devenir centrale chez ceux qui y goûtent.


Ces bons résultats ne sont pas étonnants et devraient encore durer un moment. Il est en effet bien établi un lien direct entre la croissance des abonnements Internet haut-débit et le développement d’usages avancés que sont notamment l’achat en ligne ou l’e-administration (on attend 10 millions de télédéclarations cette année). À partir du moment ou la croissance des abonnements haut-débit reste sur un rythme élevée elle aussi, il n’y a aucune raison que la croissance de l’e-commerce ne suive pas.
Or, cette année encore les “box” ont bien marché à Noël et 2005 est encore un très bon cru pour les FAI. Je pense néanmoins que maintenant que le marché a largement transformé le parc bas-débit en haut-débit et qu’il s’attaque à une moitié de nos concitoyens moins abordable (plus exigeante en terme de sens en tous les cas), le rythme va baisser. D’ici 3 ans, on devrait donc peut-être voir le rythme de croissance de l’e-commerce se tasser un peu, mais même s’il descend sur les 25% que l’on constate dans les pays plus installés, comme en Angleterre ou aux USA, c’est quand même flatteur.
Pour le reste, le secteur consolide. Il y en a qui grossissent, des nouveaux qui réussissent, mais ce n’est pas parce qu’il y a une forte croissance qu’elle bénéficie à tout le monde. En témoigne la mésaventure de Nomatica.
En cette année 2005, Les projets e-commerce ont été de retour (c’est pas peu dire en ce qui nous concerne), mais plus que jamais, l’exercice ne s’improvise pas.

  • l’e-commerce français dynamique

    La période des soldes actelle confirme l’engouement toujours plus fort des français pour l’e-commerce.A quelques jours de l’annonce des bilans 2005, le rush vers les e-marchands sur la journée du 11 janvier laisse présager des annonces de croissanc…