Donnez votre avis
July 29, 2005

Au programme de l'université du webdesign (deuxième partie)

Posted by Webmaster

Dans mon propos précédent, je partageai avec vous ma perception du webdesign d’aujourd’hui et de la nécessité de prendre en considération le cadre normatif de son développement. Aussi, les acteurs du webdesign doivent intégrer les normes du w3c dans leur travail et être sensibilisés aux notions d’accessibilité numérique. Refuser cela relève de nos jours de la faute professionnelle. Nous sommes tous en train de créer un internet plus social, essayons de ne pas reproduire les erreurs de nos aînés et rendons ce “nouveau” monde accessible à tous. En synthèse, si la promesse du WIF (http://www.webdesign-festival.com/) est de nous montrer l’internet de demain et d’être exhaustif sur les enjeux du design, il doit intégrer dans le cadre de l’université (et peut être demain dans la compétition) l’ensemble de ces sujets.

Technorati Tags: , , , ,

Je vous propose donc quelques éléments de ce que pourrait être le programme de cette journée (le 3 ou le 4 février 2006 ?) consacrée au respect des standards du w3c et à l’accessibilité. L’université du WIF rejoindrait alors la liste des événements prestigieux sur ces sujets, plaçant Limoges quelque part entre Sydney (http://www.we05.com), Copenhague (http://reboot.dk/), Gijón (http://www.fundamentosweb.org/), Londres (http://atmedia2005.co.uk/) et Austin (http://2005.sxsw.com), texas.

( ajouté le 18 octobre 2005, ce billet est un exercice personnel visant à sensibiliser les organisateurs sur l’importance de certains sujets voire à orienter les thèmes des conférences. Aussi, le programme présenté ci dessous est fictif. Au dernières nouvelles, certains noms et sujets de ce billet seraient retenus mais il n’y a rien de confirmé ).

Au programme de cette journée imaginaire : 7 conférences animées par des experts internationaux et quelques français

Les standards du w3c pour quoi faire ?

L’occasion de parler des standards du w3c, d’identifier les bénéfices pour les designers, les utilisateurs et les éditeurs de site.

css Zen Garden: The Beauty in CSS Design

Au départ pur exercice de style, css zen garden est devenu une référence sur la richesse graphique des feuilles de style.

Cette conférence aborderait la puissance créative des css pour répondre à l’éternelle question peut on faire quelque chose de joli en développant des sites en xhtml/css ?

Prochaines évolutions du xhtml2, css3 que nous reservent les prochaines normes ?

Les normes évoluent pour s’adapter aux nouvelles attentes des designers et des concepteurs de site,

cette conférence ferait le point sur les fonctionnalités de ces nouvelles normes

Pour réussir vos projets pensez accessibilité et standards !

Lorsqu’une équipe projet décide de rendre son site accessible, l’ensemble des acteurs concernés adoptent une norme, un standard, un ensemble d’éléments sur lesquels ils n’ont plus à se mettre d’accord mais qu’ils s’entendent à respecter, désamorçant de fait bon nombre de conflits.

La situation de l’accessibilité numérique en europe

Qu’en est il du rôle du w3c dans l’accessibilité numérique ? du projet support eam visant à définir un label européen sur l’accessibilité des sites ? Où se situe la France par rapport aux autres pays européens l’angleterre,l’espagne,… ?

Accessibilité des interfaces riches, ajax, flash,

Est il possible de conjuguer interfaces riches et accessibilité ? celles-ci répondent elles aux enjeux d’universalité du web ?

Voilà… on peut toujours rêver non ? Tout cela est bien de la fiction. Il n’y a rien d’officiel là dedans, inutile de réserver votre chambre d’hôtel à Limoges les 03 et 04 Février 2006 !

( ajouté le 18 octobre 2005, je vous invite à suivre les annonces du programme de cette université du webdesign, il se peut que certains intervenants cités ici soient présents, auquel cas, je vous invite à réserver votre hotel… ).

Même si je suis convaincu de l’impact qu’aurait une telle journée sur l’image du WIF, le démarquant de fait d’autres festivals de création sous flash, je n’ai rien à voir avec les organisateurs… Maintenant je sais qu’un tel événement est attendu dans tout la blogosphère, je citerais pour exemple ce billet de Clément Hardouin mais il y en bien d’autres. Alors n’hésitez pas à laisser un commentaire sur ce billet.

  • Si je peux me permettre d’ajouter ma petite contribution! Etant donné que l’on parle de moi et de mon équipe, j’ose penser que l’on ne m’en tiendra pas rigueur.
    Le débat soulevé sur l’orientation du WIF n’est pas chose nouvelle, bien au contraire. Depuis 1999, on apprend en marchant et nous essayons tous, webdesigners en tête, de construire un événement suffisamment représentatif de cet univers en permanente évolution (voir mutation), tout en essayant de ne pas tomber dans le piège du prisme technologique. Le WIF tend à ne devenir que le reflet des préoccupations des webdesigners et de leur environnement immédiat. En fait, il doit s’agir d’un outil, d’un espace d’échange qui est façonné, conçut par ceux à qui il est destiné. Après tout, on n’est jamais autant mieux servit que par soi-même. Enfin, si c’est pour organiser un énimème FlashFestival ou IDNConference, le Limousin n’est certainement pas le lieu adéquat.
    Au contraire, le WIF doit être ce caméléon capable de s’adapter aux tendances du moment, aux problématiques des webdesigners. Si la thématique du moment est conasacrée à l’ergonomie ou bien à l’animation ou encore à l’intercativité… allons-y!! Cependant, je voudrais souligner deux éléments.
    Le premier est que le WIF est né, perdure et se développe grâce à son concept de compétition en 24h00 non-stop. Ca reste et restera de la performance pure, donc rein d’étonnant de voir que les notions d’accessibilité passent un peu en-deça (encore qu’il y a sûrement un travail à faire au niveau des critères d’évaluation des interfaces réalisés). C’est le coeur de l’événement, impossible d’orienter les choses un peu trop vers tel ou tel axe (sinon on ne parle plus de performance!).
    Le second est de nature beaucoup plus complexe. La tentative de définition du webdesign livrée ici en est une excellente démonstration. Le Webdesign regroupe autant de métiers que de visions, il est très difficile de contenter tout le monde. Par contre, les enjeux méritent que l’on s’y attarde et que le WIF participe activement au débat. Lorsque je lis que les flasheurs ont tout intérêt à prendre en compte les considérations des adorateurs du CSS et autres formes de normalisation, je dis “why not”, reste que ce sont deux mondes qui s’ignorent (qui s’ffrontent même parfois). C’est une nécessité absolue pour le WIF de se positionner comme l’un des multiples éléments qui sont susceptibles de favoriser la convergences entre les métiers et les visions de l’internet créatif.
    Concernant le programme proposé ici. Bien sûr que nous y serions favorables (même si budgétairement ce n’est pas gagné), on a pas franchement l’occasion d’avoir une tribune de ce type en France, ce serait l’opportunité rêvée.
    Cela dit, les autres tendances devront elles-aussi avoir leur place. Un comité “culture” se mettra en place très prochainement afin de préconiser thématiques et intervenants. Pour vous rassurer, je pense que nous aurons de toutes façons au moins un module de l’université dédié à toute ces questions et je l’espère avec quelques-unes des pointures citées ci-dessus.
    Enfin, je rajouterais que le design est un pont entre le monde de l’art et celui de l’industrie (tout comme le métier d’architecte est un pont entre l’art et les sciences sociales ou la politique). Par ailleurs, les designers ont souvent une vision de leur métier qui va bien au delà du fait de créer des objets fonctionnels et jolis, de nombreux designers n’hésitent pas à sortir des sentiers battus et à rendre évidentes, pour le public, des formes qui ne l’étaient pas de prime abord. Cette attitude missionnaire est particulièrement courante dans le domaine du design graphique. Le WIF se doit également de rendre compte de ces aspects et de donner un espace d’expression suffisamment important à ses représentants.

  • Christophe Routhieau

    Merci pour ta contribution, au regard de ta position, tu restes le bienvenu sur ces sujets.
    Je me permets d’espérer plusieurs conférences sur le sujet, il y a de la matière pour.
    Sache que je milite juste pour ouvrir le débat du webdesign à autre chose que du flash. Je ne suis pas le seul dans ce cas, ceux qui sont cités dans le billet sont moteurs sur ces sujets.
    Comme tu le dis toi même, il nous faut faire du WIF autre chose qu’un nième flashfestival, alors allons y !

  • Bonjour à tous,
    J’ai également appris l’existence aujourd’hui de cette manifestation WIF (j’ai été contacté pour participer à une conférence en fait).
    Si toutes les personnes prévues seront présentes à la manifestation (il ne faut pas être trop optimiste non-plus), ce serait un événement assez exceptionnel dans le domaine !

  • Webdesign International Festival 2006

  • Webdesign International Festival

    Cette conf