Donnez votre avis
April 15, 2005

Internet nouvelle génération

Posted by Webmaster

En réponse au billet de Daniel Broche très intéressant sur le Blog et le E-commerce, quelques réflexions qui je l’espère complèteront son propos.
Un Internet 2 est peut-être en train de naitre, en tant que professionnel du Web nous sommes bien entendu aux avant poste et nous constatons et participons (un peu j’espère) à une transformation des modèles de l’Internet d’hier. Je ne pense pas que les modèles actuels y compris ceux ecommerce vont totalement disparaitre, ils sont le fruit déjà d’une rationalisation ou d’une concentration positive de modèles plus ou moins glorieux nés de la bulle Internet. En plus ces modèles sont désormais rentables, ce qui est assez nouveau dans la nouvelle économie, et il n’y a donc aucune raison qu’ils disparaissent…


Non l’Internet nouvelle génération n’est pas substituant ! En soi donc il ne constitue pas de Révolution… En fait on peut meme s’interroger, s’agit-il vraiment d’un Internet 2 ou seulement d’une maturation de l’Internet 1.
Au début de l’Internet on nous avait fait la promesse d’un réseau mondial, libre et accessible pour tous. La réalité a été très différente, certes chacun a pu se connecter (et encore, Alexis me dirait que nombreux sont encore les laissés pour compte… je ne parle meme pas des débits) mais très peu ont pu interagir et exister par eux-memes sur le Web. Les contraintes ont été multiples : développer son propre site pour communiquer imposait des connaissances techniques fortes ou alors de faire appel à un prestataire couteux… Dans ce contexte, il est logique que seuls les entreprises ont pu se permettre cette démarche. Nous avons donc abouti à un Internet de Structures en réseau. C’est ce que nous voyons aujourd’hui, un Web occupait par des marques ou des services commerciaux… un Web marketing orienté sur l’offre, un Web de services presque à sens unique : de l’offre vers la demande. Bien entendu, les exceptions existent et des modèles originaux comme Ebay, Kelkoo ou Google en sont des preuves.
L’Internet nouvelle génération complète ce schéma actuel en proposant d’introduire aux cotés du Web de Structures un Web centré sur l’Individu, un Internet social où tout le monde peut maintenant communiquer sur le Web avec des outils d’édition puissants, les blogs en font partie, mais aucunement révolutionnaires sur le plan technologique.
Le résultat c’est que l’individu prend aujourd’hui la parole et les entreprises vont devoir apprendre à coexister aux cotés de leurs clients qui disposent maintenant des mêmes outils qu’eux pour communiquer. Les marques doivent apprendre à dialoguer avec leurs clients et non plus seulement à leur raconter de belles histoires… L’exercice est certes difficile et c’est notre rôle de les accompagner dans ce changement. Nous avons déjà entrepris cette tâche et nous intervenons régulièrement aux côtés de Directeurs Marketing pour nourrir cette idée.
Pour les marques “Blogging is playing with fire”, il faut faire face à :
– Une diffusion rapide des informations sur un mode viral
– Un risque de perte de contrôle
– Une pression de l’audience
– (…)
Il faut veiller :
– Au ton à employer
– A ne pas les isoler du reste des outils de communication
– A bien identifier les acteurs concernés
(…)
Même si tout çà demande quelques précautions qui au passage laissent une place à nous les prestataires en tant qu’accompagnateur de cette démarche, les bénéfices nouveaux sur le plan marketing sont important :
– Un marketing interactif loin du monologue du marketing traditionnel
– Un marketing humain, authentique et spontané
– Un marketing immédiat et économique
– Un marketing viral
– Un marketing populaire et « sympa »
Et puis je vous rapelle la citation de Tom Peters : « Blogging, I firmly believe, is the premier emergent marketing-brandbuilding-lovemarkcreating tool of our times ! It is the premier way to have intimate-engaging-informative-WOWing “conversations” with clients and prospects ! » alors comme dirait Jacques Chirac : “N’ayez pas peur !”

  • Alexis, je ne sais pas comment je me suis débrouillé, j’ai effacé ton commentaire pourtant très intéressant, sorry…

  • Tu t’es tout simplement emmêlé les doigts, d’autant plus que ce commentaire était déjà validé (!)
    Cela fait un bon moment que j’ai appris à me méfier des révolutions annoncées qui ne sont que des vaguelettes sur la seule grande vague qui tienne : celle d ela Société de l’Information.
    Par ailleurs, Internet 2 servait déjà pour parler de IPv6 il y quelques années et l’Internet Nouvelle Génération est recherché en continu et avec bonheur à la FING ( http://www.fing.org ). D’ailleurs, rendez-vous à l’Université de Printemps pour ceux d’entre) vous qui y seront 😉
    Ensuite, si évolution générationnelle il y a, il faut à mon avis plutôt la rechercher dans un changement de posture générale de la manière d’échanger. De ce point de vue il se passe des choses (voir à ce propos cette brève d’H. Guillaud : http://www.internetactu.net/index.php?p=5716 ).
    Ensuite, trois remarques :
    L’internet n’a pas attendu les blogs pour être centré sur l’internaute. Il me semble que cela a été toujours le cas, depuis l’époque des newsgroups, en passant par la vague des sites persos de la fin des années 90. Au-delà de la simplicité d’usage et d’un modèle qui facilite une dimension communautaire au phénomène, le blog est avant un facteur en phase avec la massification de la présence de l’individu sur la toile.
    Pour ce qui est de l’e-commerce, le vrai changement de ces dernières années est avant tout le nombre de joueurs car ce qui manquait le plus aux sites marchands à l’époque de la bulle c’était tout simplement des clients.
    Enfin, il était déjà possible, bien avant les blogs, de proposer de l’interactivité sur un site et notamment des commentaires à ce qui y est proposé. Simplement, c’est un risque que bien peu de sites et services étaient près à prendre. Je me rappelle fort bien les blocages qu’évoquait la simple idée d’un forum modéré à priori sur des projets de portail il y a 5 ou 6 ans.
    Car donner la parole à l’usager ou au client n’était pas naturel et ils ne furent que quelques pionniers à tenter le coup.
    Maintenant, sans doute que les blogs participent grandement d’un changement d’approche et du fait qu’offrir de l’interactivité à l’utilisateur apporte de la valeur et non des problèmes.